Adaptation au changement climatique

Accroître la capacité d'adaptation basée sur les écosystèmes au changement climatique et à ses effets associés liés à l’eau est particulièrement important dans la zone des 2 Mers. La zone est en effet particulièrement sujette aux risques induits par et aux effets du changement climatique dans un contexte de vulnérabilité potentielle en augmentation et de réduction des ressources publiques. Les bénéficiaires génériques potentiels regroupent l’ensemble des acteurs œuvrant sur les questions de changement climatique (autorités locales et régionales, agences environnementales, services d'urgence et garde-côtes, universités et centres de recherche, communautés locales) Une attention particulière sera donnée aux secteurs les plus vulnérables et à ceux qui pourraient être les plus fortement impactés.

 

Objectif Spécifique 2.1   |   Objectif Spécifique 4.1

Bloc 1

Résultats attendus

Dans ce contexte, le Programme contribuera à :

  • accroître la sensibilisation sur les conséquences potentielles du changement climatique ;
  • permettre aux acteurs dans la région de développer une approche collective qui sera intégrée dans l'aménagement du territoire (notamment des zones côtières et y compris la planification spatiale maritime) et des solutions (innovantes) pour la résilience écologique et économique et la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) ;
  • améliorer la cohérence et la coordination entre stratégies et actions d'adaptation, et améliorer les mécanismes pour l'échange transfrontalier d'informations et de données liées au changement climatique et à ses effets attendus.

Les principaux effets attendus liés à l’eau du changement climatique pour lesquels cet Objectif Spécifique vise à développer la capacité d’adaptation au changement climatique de la zone sont :

  • Augmentation du niveau de la mer
  • Inondations (côtières et non côtières)
  • Erosion côtière accélérée
  • Acidification des eaux marines
  • Augmentation des températures des eaux
  • Augmentation de la fréquence d’épisodes pluvieux exceptionnels et de sécheresses sévères

 

Zwin - België © Natura People
Bloc 2
3.1 - Adaptation to Climate Change

Exemples d’actions

  • Formulation de stratégies, de protocoles et de plans d’action communs pour optimiser les pratiques de GIZC dans les bassins maritimes, en complémentarité avec ceux développés par les autorités nationales, et en conformité avec la politique maritime intégrée et en application de la directive cadre « stratégie pour le milieu marin » (en lien avec la Directive 2014 / 89 / UE du Parlement européen et du Conseil du 23 juillet 2014 établissant un cadre pour l’ aménagement de l'espace maritime en Europe).
  • Mise en place de campagnes de sensibilisation communes visant à créer les conditions et le soutien aux collectivités locales pour prendre des mesures de préparation et d'adaptation
  • Mise en place de mesures conjointes (par exemple outils de planification d’infrastructures) visant à protéger les zones bâties (agglomérations) et le littoral des phénomènes comme l’érosion et les inondations par la promotion et la mise en œuvre de solutions basées sur la nature et les écosystèmes, d’outils intégrés et de solutions techniques (ex : gestion des sols, lignes de défense côtière ou concepts, (par exemple, repli programmé )).
  • Mise en place de mesures communes (par exemple programmes de protection, outils de suivi) prenant en charge de manière intégrée la question de la perte de biodiversité et du changement climatique afin d’exploiter pleinement les bénéfices connexes et d’éviter des problèmes de « rétroaction éco-systémique » pouvant aboutir à l’accélération du processus de réchauffement climatique.
Bloc 4
Markermeerdijk bij Wijdenes - Nederland © Mark Eker
  • Mise en place d’une meilleure coordination de la planification d’urgence collective et préparation commune aux risques d’inondation fluviale et côtière (gestion de l’eau, techniques liées au risque d’inondation, sensibilisation du public aux risques d’inondation)
  • Mise en place de systèmes d'échanges systématiques de données et de systèmes de suivi transfrontalier, par exemple portant sur les impacts du changement climatique sur la biodiversité ou sur la transformation du littoral, etc.
  • Préparation d’investissements en termes de mesures de prévention des effets du changement climatique (par ex. risques d’inondation potentiels), par le biais d’actions conjointes qui pourraient inclure la formulation de solutions ou d’analyses coûts-bénéfices, notamment par la promotion et la mise en œuvre de solutions basées sur la nature.
  • Investissements en matière de solutions techniques de petite échelle telles que les concepts ou lignes de défenses côtières (par ex. gestion du repli programmé) et la protection contre les inondations, notamment par la promotion et la mise en œuvre de solutions basées sur la nature.

Cette liste n’est pas exhaustive